Note CC

carnet de recherche-action, ateliers et notes libres

Outils pour utilisateurs

Outils du site


norae:hsociety:homo_note-1-p

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

norae:hsociety:homo_note-1-p [2019/01/22 09:03] (Version actuelle)
xavcc créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Polarité politique ======
 +
 +Notes delecture par Sylvia Fredriksson via twitter, 21 janvier 2019.
 +
 +Ref: https://​twitter.com/​s_fredriksson/​status/​1086580258650886144
 +
 +Sur « Yves-Citton. Contre-courants politiques. 2018 »
 +
 +« Nous avons besoin de nouvelles polarités politiques. C’est à l’émergence de ces polarités qu’espère contribuer ce bref ouvrage. »
 +
 +
 +Pour ce faire, Citton esquisse une vingtaine de contrastes articulés en une dizaine d’oppositions binaires. Le jeu consistera - à choisir si l’on est d’un côté ou de l’autre, mais plutôt à sentir ce qui peut nous attirer / repousser dans chacune des directions ainsi dessinées.
 +
 +« Davantage qu’un jeu de classification,​ la question sera de déterminer où précisément nous devrions nous situer, et si nous souhaitons mettre nos positionnements et nos pratiques en accord avec nos sentiments. »
 +
 +« Tout autant que des oppositions extérieures entre forces politiques ennemies, ces polarités pourront être envisagées comme des contrastes intérieurs,​ générées par des forces contradictoires qui nous traversent et avec lesquelles nous avons constamment à composer. »
 +
 +Nous avons besoin de polarités, ms c’est tjs entre les 2 pôles que nous devons trouver où vivre. Les pairs opposées sont à imaginer sous forme des résistances électriques,​ vivant de la tension persistante entre pôle négatif & positif qui n’existent que l’un par rapport à l’autre.
 +
 +L’AUTOMOBILISTE - Nous sommes (ennemis) parce que nous nous suivons. La xéno-phobie - qui est aussi une auto-phobie - est à la fois endémique & épidermique,​ du fait de la rageante proximité entre ce que je suis et ceux que je suis. Cette proximité a un nom, le bouchon.
 +
 +« L’AUTOMOBILISTE,​ tel qu’il s’assemble occasionnellement en partis, est-il une métaphore de notre régime (néo)libéral ? Ou son apogée ? Son emblème, ou son code génétique ? »
 +
 +« Les partis des AUTOMOBILISTES ne sont pas des formations politiques conjoncturelles mais constituent un courant de fond - une irritation permanente due à nos modes de mouvement, de coexistence,​ de coproduction. »
 +
 +AUTOMOBILISTES « Ce ne sont pas les lumières de la raison qui dissiperont les spectres des petits fascismes quotidiens - mais des transformations d’INFRASTRUCTURES dans ce qui constitue (et retisse quotidiennement nos milieux d’existence. » p.24 #Illich
 +
 +À rapprocher de Bruno #Latour #​FranceInter «Dans le mouvement des gilets jaunes, ce n'est pas l'​ordre social qui est en jeu, c'est l'​ordre matériel. » Ref : https://​www.franceinter.fr/​emissions/​l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/​l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-18-janvier-2019
 +
 +Latour « Des cahiers de doléances ne sont pas des sondages d'​opinion mais des descriptions des dépendances matérielles. Il s'agit de décrire les sources précisément de ses problèmes.
 +
 +Citton AUTOMOBILISTES Citton conclut donc par un constat : l’impossibilité de comprendre et sentir nos attachements et nos interdépendances (Latour) depuis derrière notre pare-brise.
 +
 +Les MÉDIALISTES pointent du doigt les médias (moyens, intermédiaires,​ milieux). « On ne bouge jamais tout seul dans un monde immobile, nos mouvements résultent toujours - de façon souvent impredictible - de mouvements plus généraux qui nous traversent. »
 +
 +« Les MÉDIALISTES croient que les humains bougent en fonction des milieux de médialité dans lesquels ils évoluent, alors que les AUTOMOBILISTES croient que les humains bougent en fonction de leur libre volonté. »
 +
 +« Les MÉDIALISTES affirment avant tout autre chose qu’il ne sert à rien de prétendre faire de la politique tant qu’on ne questionne pas la structuration des perceptions et des débats par les dispositifs de médialité actuellement dominants. » p.33
 +
 +Les discours politiques nous leurrent en postulant que nos régimes sont des « démocraties » entérinant les décisions des « peuples », alors que nous vivons ds des « médiarchies » où les décisions sont prises en fonction de l’opinion de « publics »constitués par des médias
 +
 +
 +
  
norae/hsociety/homo_note-1-p.txt · Dernière modification: 2019/01/22 09:03 par xavcc