Note CC

carnet de recherche-action, ateliers et notes libres

Outils pour utilisateurs

Outils du site


norae:biologicus:note_eti-biovinvestigation

Utilisez votre environnement et du matériel vivant pour divulguer des problèmes

Le pad en anglais également ouvert à contributions https://etherpad.net/p/kit_bio-investigation

Les notes qui suivent sont issues d'un workshop qui s'est déroulé à Berlin en Juillet 2019. Il s'ajouter un nouveau thème dans “How to investigate” du kit https://kit.exposingtheinvisible.org.

Il sagit d'établir collectivement une forme de recette1), qui est avant toute technique ou technologie un État d'esprist (Mindset).

Tout contributions sont encouragée et bienvenues, y compris sans compétences pré-requises.

Ce “Use your environment and living material to disclose cases” conçu avec les notes ici à disposition débouchera ensuite sur un “What you Investigate” du kit https://kit.exposingtheinvisible.org

.../.../...' signifie "texte non encore terminé".

Besoins : 
    + de contributions quelqu'elles soient
    + Révision et correction
    + Critiques et commentaires
    + Ajouter des liens externes
    + Encadrement d'essai
    + Lignes directrices complètes et tuto / instructions
    + Plus de temps \{>.<}∕

Gardez en te que tout ce qui figue dans ces notes ou les trous volontairement laissés sont autant d'inviations à la modifications.

Pour tout besoin de conctact : XavCC

Objet :

Votre cadre de vie est autant un livre sur le passé et le présent qu'une source permanente d'information. Qu'il s'agisse d'un déversement de liquide industriel, d'un changement dans la biodiversité, d'un projet de rénovation urbaine ou d'une amélioration de la qualité des eaux de baignade ou de consommation…. Nous avons parfois besoin d'attirer l'attention sur des indices et des preuves provenant de notre environnement, qui complètent souvent des cartes ou d'autres données provenant de sites Web.

En nous basant sur nos expériences de terrain, nous vous présenterons des moyens d'explorer, de trouver et de récupérer des informations significatives et “invisibles” qui peuvent être utilisées dans de nombreuses investigations.

Un état d'esprit de curiosité et des méthodes pour vous aider à recueillir des preuves de l'existence de certaines choses passées ou présentes qui, jusqu'à présent, semblaient sans importances.

1. Investiguer, cuisiner, vivre...

Étudier votre environnement et essayer de faire parler le vivant n'est pas un processus très différent de celui de la cuisine. Apprendre à cuisiner peut commencer très jeune et avec peu de connaissances (et aussi en prenant plaisir à bien manger et à faire plaisir aux autres), d'abord en faisant confiance à ses sens, puis en ajoutant l'expérience acquise à nos recettes. Ensuite, nous développons ces techniques, nous apprenons différemment, nous apprenons à nous fournir en ingrédients, nous nous dotons de meilleurs outils et nous tissons des réseaux de collaboration. Être écologiste ou bio-enquêt⋅rice⋅eur, c'est comme cuisiner, peut-être en s'intéressant à des choses encore plus petites que d'habitude dans la vie.

Par exemple, une petite expérience scientifique visant à extraire l'ADN d'un organisme peut être jugée sale, contraire à l'éthique, compliquée ou risquée. Pourtant, vous pouvez le faire vous-même en moins de 15 minutes dans votre cuisine sur des pois cassés ou des fraises, simplement avec vos produits ménagers et de cuisine que vous avez certainement dans votre maison. C'est amusant, ça démystifie beaucoup de choses et c'est un premier pas vers l'invisible.

Voyons maintenant comment y arriver.

Sûreté et sécurité

DIVULGAT⋅RICE⋅EUR :

De la même façon, lorsque vous cuisinez, jardinez ou bricolez, il y a une règle d'or : ne vous mettez pas dans des conditions trop dangereuses, ni vous ni les autres.

Précaution individuelle

  • Réfléchir avant d'agir peut être un bon conseil
  • Préparez et planifiez votre séance. Nous vous aiderons ci-dessous avec le moyen mnémotechnique
  • Renseignez-vous sur l'endroit où vous voulez passer à l'action
  • Les équipements de protection sont vos ami⋅e⋅s
  • Utiliser de l'équipement de formation et de l'équipement adapté.
  • N'oubliez pas les outils et tactiques de sécurité numérique
  • Ne travaillez pas seul⋅e - encore plus dans le cas de l'échantillonnage sur le terrain.
  • Établir une collaboration solide et digne de confiance avec les autres.

Protection collective

  • Le travail en binôme ou plus vous aidera et vous sauvera (par exemple en grimpant ou en prélevant des échantillons dans une rivière).
  • Toutes les personnes du groupe s'équipent avec attentions de toutes les précautions individuelles.
  • Réutiliser, transformer ou développer des méthodes et techniques pour un travail d'équipe en toute sécurité (s'inspirer du graffiti urbain, de la randonnée, de la spéléologie, de la plongée, de la lutte contre les incendies…).
  • Documentez vos travaux - Ancrés dans des expériences relatives à l'écriture commune et de résistance https://www.sens-public.org/article1375.html
  • si l'un de vous est en danger, les autres commenceront à l'être

2. Depuis les friches industrielles à faire revivre aux pêcheurs : la nécessité de reprendre le contrôle de l'information dans son environnement

Il y a des points communs dans le monde entier, à la campagne ou en ville, à la montagne ou au bord de la mer, pour beaucoup de gens : Retrouver une compréhension de l'information qui concerne leur environnement direct et aussi participer à l'élaboration de cette information.

Ceci est d'autant plus vrai en cas de bouleversements climatiques, d'accidents et de catastrophes naturelles ou industrielles.

En juin 2019, lorsqu'un abattoir industriel a déversé du sang sur l'un de nos ruisseaux, nous avons constaté que de nombreuses personnes étaient submergées par cette réalité importante et que d'autres voulaient se réunir simplement autour d'un café pour discuter de cette catastrophe, puis envisager une nouvelle configuration sociale pour aborder ces questions.

Nous avons donc attaché autant d'importance à ces circonstances de rencontres et à ce désir de faire ensemble qu'aux méthodes d'invetsigation et aux protocoles d'échantillonnage que nous voulions déployer. Il est presque certain que d'autres catastrophes se produiront, sous d'autres formes et dans d'autres circonstances. Nous nous sommes toujours adaptés et avons un peu mieux réagi lorsqu'au préalable d'incident nous nous sommes rencontré régulièrement.

Nous avons également connu par le passé une réappropriation des friches urbaines pour limiter la gentrification et/ou les expulsions, avec des sols pollués par les métaux lourds industriels.

Ou faire face à la pollution des côtes et des plages bretonnes par la marée noire ou par les algues vertes dont la décomposition libère un gaz très toxique.

Dans les deux cas, il était également nécessaire de faire face à l'urgence et de reprendre le contrôle de l'environnement, du terrain et de l'information.

C'est en tous cas ce que nous avons vécus.

2.1 Agir dans de bonnes conditions

Dans le cas de la conception, de l'utilisation et de la modification de recettes de cuisine, ce sont des éléments de cultures, des connaissances, des expériences a priori, qui sont partagés et transmis. Cette configuration est illustrée par la recette Far Breton, par exemple.

Une recette de cuisine, aussi didactique soit-elle, peut être commentée par un nombre considérable de personnes afin de faciliter la compréhension des ajustements au fur et à mesure que de nouvelles (ré)utilisations sont faites.

C'est l'équivalent pour les enquêtes environnementales. Un domaine dans lequel un simple commentaire dans le contexte lui-même peut jouer un rôle crucial dans le suivi de cette enquête et son apprentissage.

Assurez-vous de rencontrer les personnes qui vivent sur les sites que vous voulez enquêter, si nécessaire, recueillir, avec leur consentement et après avoir expliqué les questions, leur entrevue (par écrit, par audio ou par vidéo)

Vous n'êtes certainement pas le seul à vous préoccuper ou à vous intéresser à la situation dans ce domaine. Tisser des liens avec les peuples autochtones. Les choses que vous ferez ensemble sont des formes de cravates tricotées qui laisseront des étoles derrière vous.

2.2 Et protégez-vous

Pour en savoir plus sur les autorisations de prélèvements et d'échantillonnage. La biodiversité peut être protégée sur le site que vous ciblez, une alerte sanitaire peut être en cours sur le terrain. Les autorités compétentes, les associations locales et les ONG concernées diffusent très souvent ces informations. Vous pouvez également vous faire accompagner par des personnes autorisées à réaliser des enquêtes (associations, ONG, universitaires).

Quoi qu'il en soit, agissez consciemment et ne détruisez ni ne polluez pas la nature.

Lorsque vous allez prélever des échantillons sur le terrain, vous devez considérer que vous êtes observé, par des humains ou par des machines. Même si vous avez le droit légal d'y aller et que rien ne vous empêche de prélever des échantillons, le fait que vous effectuez ces actions peut attirer l'attention sur vous et sur vos actions. S'il te plaît, réfléchis-y.

Faites attention à la vidéosurveillance, surveillez les lieux publics ou cachés, analysez le palce à l'avance, faites des réparations sur place en marchant avant d'agir. (Bussels https://bruxelles.sous-surveillance.net ; Seattle https://seattle.sous-surveillance.net ; Rennes https://rennes.sous-surveillance.net )

Si vous portez un smartphone ou un IOT, la géolocalisation et la connexion wifi automatique peuvent vous trahir et trahir les autres à vos côtés.

Mnémotechnique

Il permet de faire l'inventaire du “navire” et du groupe. PETRACDR

  • Personne(s) :
  • Équipement :
  • Tenues de travail :
  • Radio :
  • Alimentation :
  • Commande:
  • Déroulement :
  • Rendez-vous :

Astuce pour le mouvement qui vous permet de déplacer un groupe ou en paire DPIF

  • Direction :
  • Point à atteindre :
  • Itinéraire :
  • Formation :

Pour ne rien oublier une fois là-bas. SOIEC

  • Situation :
  • Objectif :
  • Idée à l'action :
  • Exécution :
  • Commande:

3. Cuisinez votre protocole pour les échantillons

3.1 Concevoir une recette

Quand vous cuisinez, vous partez d'un besoin, de nourrir, puis d'un désir, de bien manger. Vous préparez votre idée de la cuisine, en commençant par faire une liste des ingrédients que vous avez et/ou de ce que vous devez obtenir. Après ce temps passé, vous passez du temps dans la cuisine à utiliser des outils pour essayer d'agréger, de rassembler, de compiler, d'assembler des morceaux et des éléments juste avant de commencer la cuisson qui est aussi une affaire en soi.

…/…

La cuisine est aussi et surtout basée sur la recette. Vous avez besoin de recettes, les gens ont besoin des vôtres. Alors écrivez et partagez votre recette (conseil : sous licence libre), ce sera aussi très utile pour assurer la crédibilité de votre investigation.

  • Le tutoriel, qui est axé sur l'apprentissage, permet au nouveau venu de commencer comme une leçon. C'est semblable à l'acte d'apprendre à un individu à planter des légumes ou à cuisiner.
  • La forme axée sur les objectifs du guide pratique montre comment résoudre un problème spécifique, ainsi qu'une série d'étapes. C'est semblable à l'acte de cultiver des légumes ou une recette dans un livre de recettes.
  • Le formulaire d'explication, qui met l'accent sur la compréhension et l'explication, fournit des renseignements généraux et un contexte. Il est comparable à un article sur l'histoire sociale de la tomate ou sur l'histoire sociale culinaire.
  • La forme d'un guide de référence basé sur l'information décrit la conception réalisée. Il vise l'exactitude, donc la vérification et l'ajout de sources, et se veut complet. Il s'apparente à un article d'encyclopédie de référence.

3.2 Recette de votre protocole

Ou quand les processus de cuisine sont très importants. Quand vous examinez votre environnement, c'est la même chose. Les protocoles comptent, il faut s'en occuper.

Vos protocoles seront influencés par les exemples que vous trouverez, les conseils que vous recevrez, les conditions dans lesquels vous travaillerez, et parfois même par les causes que vous poursuivrez.

L'important est de les considérer comme simples à reproduire, de les écrire clairement, de les tester, puis de les adapter et de les améliorer chaque fois que les circonstances l'exigent.

Établissez vos propres protocoles comme vous le feriez pour une recette.

Quoi que vous fassiez, vous devez toujours appliquer 5 procédures :

  • géoloclaiser vos échantillons
  • Carroyer et cartographier l'action de votre espace d'intervention
  • Faire des photos ou des vidéos des étapes du travail
  • Décriver et Commenter vos œuvres
  • Rendre publics vos protocoles et procédures (pensez aux métadonnées et à la dépersonnalisation des données individuelles ou à l'anonymisation).

4. Prélèvement d'échantillons

Il existe de nombreuses possibilités de prélèvement d'échantillons ainsi que d'observations du vivant, certaines avec des procoles simples, et des matériaux de base, d'autres avec des méthodes plus élaborées. C'est comme vouloir faire un plat cuisiné avec des ingrédients similaires mais parfois légèrement différents et modifier de temps en temps les étapes de fabrication et les méthodes de préparation et de cuisson.

Voici quelques exemples inspirants et éprouvés qui peuvent servir de base à votre état d'esprit. Voici quelques exemples inspirants et éprouvés qui peuvent servir de base à votre état d'esprit. C'est aussi pour l'entraînement. Vous trouverez de nombreuses autres possibilités et méthodes, plus ou moins sophistiquées, via Internet. N'hésitez pas à le chercher vous-même. Même par Dorking - Concentrez-vous sur les résultats contenus dans les wikis sous licence libre avec des communautés de contribution. Le mieux est de rencontrer des personnes ayant des connaissances et une expérience artisanale (agriculture, jardinage, pêche, bricolage, biologie, hobbie d'entomologiste…) qui pourraient vous aider.

4.1 Exemple avec le Sol

4.1.1 Pour preuve avant rénovation urbaine

De nombreux jardins partagés fleurissent dans la ville. De nombreuses zones abandonnées sont réinvesties par les communautés, les promoteurs immobiliers prennent le contrôle des plaines inondables pour construire de grands complexes de logements coûteux……

Les jardiniers et jardinières, régulièrement installés sur des terrains en jachère ou abandonnés, sont régulièrement confronté⋅e⋅s à la question de la pollution du sol du terrain sur lequel ils sont installé⋅e⋅s, un terrain dont ils ignorent souvent l'histoire.

Les analyses de sol effectuées dans des laboratoires professionnels coûtent plusieurs centaines d'euros.

La biodiversité invisibilisée des sols (faune et flore, micro-organismes, plancton, bactéries, etc.) n'est presque jamais prise en compte.

On estime que plusieurs milliers d'espèces de bactéries et de champignons peuvent coexister dans un gramme de sol forestier tempéré. Chacune de ces espèces n'est pas représentée par un seul individu mais par une multitude d'individus. Dans notre gramme de sol, nous pouvons compter jusqu'à 1 milliard de bactéries et 1 million de champignons et protozoaires.

Les exposer peut aider à défendre les causes et à sauvegarder les conditions vitales pour tous.

  • Créer un diagramme de la zone à tester
    • Faites un diagramme de la zone où vous voulez effectuer des analyses de sol et indiquez sur le diagramme l'endroit où les échantillons ont été prélevés. Inscrivez “X1” pour les zones où l'activité de la humaine est élevée (les enfants y jouent souvent, par exemple) ou “X2” pour les zones peu actives.
  • Préparez votre carré
    • Enlevez l'herbe, les pierres, les brindilles, etc. de la surface du sol de la zone que vous comptez creuser. À l'aide d'une spatule ou d'une bêche, creusez un trou de 15 cm de profondeur (vous aurez peut-être besoin de creuser plus profondément pour certains produits chimiques) à la surface du sol et mettez ce morceau de sol de côté. Gratter la terre des côtés du trou à l'aide d'une cuillère. Recueillez environ une once de terre tout autour du puits.
  • Archives
    • Placer la terre recueillie dans un sac en plastique avec refermeture. Avec un marqueur permanent, inscrivez sur le sac le placement de l'échantillon “X1” ou “X2”, votre nom, la date du test et les tests que vous voulez faire (exemple : arsenic et plomb). Scellez le sac. Laver la cuillère avec de l'eau et du savon, rincer à l'eau distillée et utiliser une cuillère propre pour chaque échantillon. Préférez une matière plastique prévue à cet effet ou en verre, évitez le métal.
  • Élargissez votre tâche
    • Recueillez un total de 4 à 6 échantillons des secteurs de votre région à étudier, en utilisant le même protocole que pour le premier échantillon, chaque fois à l'aide d'un outil propre. Lorsque tous les échantillons ont été recueillis, étiquetés et scellés, placez-les dans un sac plus grand et conservez-les dans un contenant, avec le schéma que vous avez créé. Vous pouvez même remettre des échantillons au laboratoire pour analyse par une ONG, une association ou une université si vous avez établi une relation de confiance. Ou l'analyser vous-même.

Vous pouvez aussi envisager d'utiliser l'art et la science pour diffuser au monde, impliquer les gens, construire une action écologique.

…/…

https://en.wikipedia.org/wiki/Winogradsky_column

Cuisiner, jardiner, bricoler ou étudier le sol exige de prendre soin de ne pas se blesser et de se protéger contre le tétanos ou la fièvre jaune, par exemple.

En plus du sol et de ses très petits habitants, vous pouvez également utiliser des plantes pour étudier l'état de santé d'une zone donnée.

Utiliser les plantes comme marqueur

à titre d'information seulement - cela peut dépendre de votre région écologique et vous devez vous adapter par vous-même.

Service mobile d'analyse environnementale d'urgence https://fr.wikipedia.org/wiki/Samu_de_l'environnement | https://web.archive.org/web/20180617181748/http://www.samudelenvironnement.com

Tests de détection des métaux lourds - vous en avez ? https://web.archive.org/web/20180618073657/http://www.bioperfection.com

Métaux lourds - Incursion en spectrométrie - DIY Nano Drop https://hackteria.org/wiki/index.php/DIY_NanoDrop

Utilisez un spectromètre fait maison pour scanner différents matériaux et contribuer à une base de données open source. https://spectralworkbench.org

Ou un photospectromètre à moins de 5€ avec votre smartphone et des pières plastique imprimées en 3d https://github.com/VascoRibeiroPereira/phone-spectrophotometer

4.1.2 A la recherche d'une méthode de mesure du pH par le bricolage

Ressources

1)
De l’hypothèse de la documentation comme technique de résistance et du wiki comme objet de ces résistances : https://www.sens-public.org/article1375.html
Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
norae/biologicus/note_eti-biovinvestigation.txt · Dernière modification: 2019/09/10 19:35 par xavcc